À la Une

Je suis qui je suis… 2e partie

« Ne dites pas que ce garçon était fou
Il ne vivait pas comme les autres, c’est tout
Et pour quelles raisons étranges
Les gens qui n’sont pas comme nous, ça nous dérange »
(« Il jouait du piano debout », France Gall)

J’ai donc écrit un mot à la maîtresse de mon fils, suite aux plaintes répétitives de ce dernier. La maîtresse a mal pris (mal interprété ?) le petit mot. Et voilà le problème déplacé. On ne parle plus du mal-être du petit garçon, mais du mécontentement de la maîtresse. Il va falloir que je m’excuse…

Lire la suite
À la Une

Partir ? Rester ?

« Maman s’il te plaît arrête de pleurer, je ne peux pas supporter ce bruit
Ta douleur est douloureuse et ça me déchire
J’entends des verres se briser alors que je m’assois sur mon lit
J’ai dit à papa que tu ne pensais pas toutes ces choses horribles que tu as dites » Family Portrait », Pink)

rester-partir-part1

Quelques années en arrière, je suis une jeune mariée, mais je n’ai pas encore d’enfants. J’essaie de tomber enceinte, cela ne marche pas. Une collègue d’un autre service, avec qui je travaille de temps en temps et ce jour-là nous avons un point d’avancement, n’a pas l’air très en forme. Nous ne sommes pas du tout amies, ni même copines, mais je lui demande ce qui ne va pas. Elle m’annonce qu’elle va divorcer…

Lire la suite

À la Une

J’aurais voulu être un artiste

J’ai quinze ans. Une copine, elle majeure, me propose de partir en juillet dans la montagne pour faire de la randonnée avec son copain et un cousin à lui…

j-auras-voulu-etre-un-artiste-part1

Sac-à-dos, pas des plus légers à l’époque, sac de couchage. Baskets à peu près confortables. J’ai toujours eu une âme d’aventurière. L’idée me plaît énormément. J’ai l’habitude de partir en colonie et en classe verte depuis l’âge de cinq ans, mais un voyage improvisé en pleine nature, je n’en ai jamais fait ! Normal vu mon jeune âge.

Lire la suite

À la Une

Vilain petit canard… ou être différent

Être différent ce n’est pas simple, mais ne pas savoir que l’on est différent est pire.

vilain-petit-canard-part1

Témoignage

Depuis tout petit à l’école je réussis facilement, je suis en avance et l’apprentissage de presque tout est plus rapide chez moi que chez les autres. J’ai aussi beaucoup d’énergie, je bouge tout le temps et des idées plein la tête en permanence…

Lire la suite

À la Une

Pour toi je ne cesserai jamais de marcher

Nous sommes quelques mois après notre mariage. J’ai toujours voulu avoir des enfants, depuis que j’étais petite fille. J’en parle à mon mari. Il est d’accord. Il me suit toujours dans tous les projets de vie, surtout un projet si agréable…

je-ne-cesserai-jamais-de-marcher-part1

Je suis le moteur, ma tête fourmille toujours d’idées ; lui c’est la locomotive avec sa force tranquille, sa zen attitude, son soutien pour m‘aider à faire avancer les projets et réaliser les rêves.

Lire la suite

À la Une

Il aurait dû être son héros

Il suffit de peu. Il suffit de pas grand-chose pour qu’un mariage se dissolve. Si vous lisez ce texte jusqu’au bout, vous seriez surpris(e) voire choqué(e), ou pas, par cette première phrase ou ce « pas grand-chose ».

il-aurait-du-etre-son-heros-part1

Un matin d’octobre, de ces jours où l’hiver ne pointe pas encore son nez et l’été s’en va sur la pointe des pieds. Ce matin mon fils de douze ans allait subir sa première prise de sang. J’imagine en tant que maman, qui plus est phobique de cet acte, mon fils devait éprouver une certaine anxiété…

Lire la suite

À la Une

La vie est un sommeil, l’amour en est le rêve

« La chance que tu as avec ton mari qui t’aide à la maison et qui joue avec les enfants ! » Je ne compte plus les fois où j’ai entendu cette phrase.

amour-est-un-reve-part1

Oui, j’ai la chance, lorsqu’il m’apporte le café au lit après que je n’ai dormi que trois heures. Lorsqu’il me laisse dormir samedi matin jusqu’à midi car j’ai dormi environ quinze heures de lundi à vendredi. Et lorsqu’il prend en charge les enfants le matin, car j’ai encore saigné du nez en me levant trop vite…

Lire la suite

À la Une

Petit lutin du Papa Noël

Un jour de la semaine. Je récupère mon petit garçon de quatre ans au centre de loisirs de l’école maternelle. Il a des marques de doigts et trois écorchures sur la peau du cou.

petit-lutin-part1

C’est un enfant peu bavard et réservé. Je lui pose des questions. Qu’est-ce qui s’est passé ? Qui te l’a fait ? Réponse : « Je me suis fait mal tout seul ». Il ne raconte jamais ce qui se passe à l’école. Contrairement à son grand frère qui dévoile tous les détails de ses journées. Le petit, dès qu’il quitte l’école, en fait complètement abstraction.

Lire la suite