À la Une

Hé ! Mademoiselle !

« Ma mère m’a élevé pour être un féministe. Mon frère et moi, elle nous mettait en garde contre cette culture qui peut décrire les femmes comme des objets. » (Joseph Gordon-Levitt)

Je ne suis pas agoraphobe, mais parfois j’en ai vraiment marre, ras-le-bol, ras-le-cul. A peine rentrée des vacances et je me fais déjà accoster dans la rue par un gros connard. Je n’aime pas la vulgarité, mais face à la vulgarité je peux devenir très grossière…

Lire la suite
À la Une

Il y a quelque chose dans son regard… quatrième période

La dernière période dans l’entreprise est cauchemardesque. Après ce fameux trente-et-un décembre où j’ai décidé de puiser au plus profond de moi pour retrouver le bonheur au sein de mon foyer. Où j’ai décidé de renoncer à la passion qui ne me menait à rien…

il-y-a-qch-dans-son-regard-periode4-part1

Pour sauver mon mariage, je ne ferai plus attention au collègue dont je m’étais éprise depuis le mois de septembre…

Lire la suite

À la Une

Petit lutin du Papa Noël

Un jour de la semaine. Je récupère mon petit garçon de quatre ans au centre de loisirs de l’école maternelle. Il a des marques de doigts et trois écorchures sur la peau du cou.

petit-lutin-part1

C’est un enfant peu bavard et réservé. Je lui pose des questions. Qu’est-ce qui s’est passé ? Qui te l’a fait ? Réponse : « Je me suis fait mal tout seul ». Il ne raconte jamais ce qui se passe à l’école. Contrairement à son grand frère qui dévoile tous les détails de ses journées. Le petit, dès qu’il quitte l’école, en fait complètement abstraction.

Lire la suite

À la Une

Ne restez pas dans le noir

Les attentats à Paris, il y a trois ans. D’abord « Charlie Hebdo », je suis en congé maternité, dans ma bulle avec mon bébé. Je retourne au travail en septembre après un an passé à la maison. Novembre 2015, attentats au Bataclan et à la République. Je suis anéantie. Lundi je n’irai pas au travail.

petite-sirene-part1

Cet homme, jeune papa d’une petite fille d’un an à peine, qui a perdu sa femme. Sa fille a l’âge de mon bébé. Et tant d’autres. Je ne peux pas prendre le métro. Je ne veux plus mettre les pieds à Paris.

Lire la suite