Soyez amis…

« Si la constance n’est que la durée des goûts, la fidélité n’est que celle des sentiments. » (Simon de Bignicourt)

soyez-amis-part1

La fidélité. Un sujet vaste et difficile. Des milliers de kilomètres d’encre ont déjà coulé pour en parler. J’essaierai de ne pas vous ennuyer…

Ce rêve suprême de chaque couple qui décide de s’engager sur la durée, de fonder une famille, d’avoir des enfants, de se marier, de rester ensemble et fidèles l’un à l’autre. Un rêve ou un projet de vie tellement difficile à réaliser, comme beaucoup de rêves et de projets… A moins de se laisser aller complètement et n’éveiller plus aucun désir de personne. Mais lorsqu’on prend soin de soi, pour son conjoint, mieux encore pour soi-même, le chemin sera nécessairement parsemé de nombreuses tentations sur les différentes étapes de la vie du couple…

Pour l’éviter, il faudrait éviter toute vie sociale. Et encore… Aujourd’hui même en restant chez soi bien au chaud, le sort se moque de nous constamment en nous incitant, en nous donnant envie, en nous poussant dans les bras d’un(e) bel(le) inconnu(e) rencontré(e) sur Internet. Ou juste en allant chercher les enfants à l’école, cette magnifique maman célibataire qui vous a souri plusieurs fois déjà. Ce papa divorcé qui vient en trottinette récupérer ses enfants une semaine sur deux.

Tout le monde en parle, de l’infidélité, mais cela reste un grand sujet tabou. Jusqu’au jour où tout se dissout. Et là on n’entend plus parler que de ça, de cette chose monstrueuse, de cette erreur fatale, de cette faiblesse méprisable. On ne parle jamais de ce qui a mené à l’infidélité. On parle toujours de coupable et de victime. On juge. On jette la pierre sur cet être épouvantable qui n’a pas réussi à tenir sa promesse. Le traître !

Mais dites-moi, qui est plus « coupable » à vos yeux ?

Cette belle femme, pleine de charme, qui résiste à toutes les tentations pendant des années, mais dont le mari est trop accaparé par son travail et ne fait plus très attention à elle, et puis un jour elle n’arrive plus à résister ? Ou cet homme généreux qui a été trompé par sa femme une fois, et l’a appris, et lui a pardonné, une fois, deux fois, mais un jour à son tour il a eu un écart non par vengeance, mais par besoin de tendresse et d’équilibre psychique et physique.

soyez-amis-part2jpg.jpg

Et puis, dites-moi, quelle est la définition exacte de la fidélité ?

Tout comme pour la définition de l’amour, il peut y avoir de gros écarts dans la compréhension de cette notion. À quel moment commence l’écart ? Une pensée ? Un regard ? Une caresse ? Un baiser ? Un sms ? Un appel téléphonique ? Une lettre amoureuse ? Manger un dessert avec la même cuillère ? Ou juste un cube en cristal sur une fesse ? (C’est juste pour vérifier si vous me suivez ; j’aime bien la photo et un peu de nudité ne fera pas de mal au blog ; ne cherchez pas d’autre message subliminal là-dedans, quoique ça doit être plutôt agréable quand même).

En théorie, c’est simple, se promettre la fidélité pour toujours. Jusqu’au moment où la pratique de la vie de tous les jours devient plus épineuse. Jusqu’au jour où la tentation est plus forte que nous. Jusqu’au jour où après une période de calme absolu à ce niveau, la passion revient en puissance suite à un évènement traumatique ou une rencontre… Tout simplement.

Quelle prévention ? Quel remède ?

Le jour de notre mariage, les vœux d’une personne m’ont marquée à tout jamais. J’ai oublié les vœux de ma mère et de mon père. Ceux de mes amies. Je me souviens uniquement des vœux de mon oncle, le mari de ma grand-tante. Cet oncle, un très bel homme, souriant, rayonnant, optimiste, toujours de bonne humeur et plein d’énergie. Il a passé toute sa vie avec une seule femme. Son épouse. Cinquante-cinq ans passés ensemble.

Lorsque nous étions petits, c’était le seul qui avait une voiture dans la famille. Et j’adorais ces excursions avec lui, trop rares, où il chantait en conduisant. Tandis que ma grand-mère était mariée avec un homme alcoolique, sa sœur avait trouvé l’homme parfait. Combien de fois j’ai refusé d’écouter ma grand-mère, lorsqu’elle parlait d’hommes, lorsqu’elle en parlait mal. Pour elle, ils étaient tous des démons incarnés. Mais pour moi, elle n’était pas la référence en la matière. Je lui ai toujours dit qu’elle aurait dû mieux choisir son mari…

Elle disait seulement :

Nous étions tombés amoureux l’un de l’autre et nous nous sommes mariés.

soyez-amis-part3

Pourquoi une femme choisit un homme plutôt qu’un autre ?
Pourquoi un homme choisit une femme plutôt qu’une autre ?

Beaucoup d’éléments entrent en jeu, plus ou moins conscients : la famille dont on est issu(e), la culture du pays dans lequel on vit, notre personnalité, notre tempérament, notre passé, nos valeurs, nos rêves ou encore l’attirance physique… Mais quels que soient ces critères, il ne suffit pas juste de « bien choisir » la personne sur laquelle on jette son dévolu. Qu’un mariage soit fondé sur l’amour, sur le désir ou sur le statut social, rien ne le prédestine à être heureux et à durer longtemps. RIEN. Et rien ne le prédestine à ne pas fonctionner.

Car la vie à deux est un travail de tous les jours.
On l’entend souvent, mais personne ne sait réellement comment faire.

Comment faire alors ? Eh bien, le jour de notre mariage, mon oncle ne nous a pas dit « faites souvent l’amour » ni « restez amoureux toute la vie » ni « restez fidèles toute votre vie ». Non. Ses vœux ont été courts : « Soyez amis ». L’amitié, c’est tellement plus que la fidélité. Si on n’arrive pas à rester amis dans un couple, on ne restera pas fidèle, ni à l’élu(e) de son cœur, ni à soi-même.

Que veut dire « Être amis dans un couple » ? Hormis l’attirance des esprits et des corps, c’est avant tout le respect. Le respect de l’être humain et de son altérité. Le respect de sa différence. Le respect de sa liberté personnelle. Mais aussi : communication, écoute, sincérité, loyauté, bienveillance, admiration, reconnaissance. Et la confiance.

Le respect et la confiance.

Pourquoi se focaliser sur la fidélité, tout en oubliant complètement ces deux autres valeurs humaines tellement primordiales, ainsi que toutes les autres listées ci-dessus ?

Et pourquoi croire que mon oncle avait raison en formulant ses vœux ?

Le jour de notre mariage, il devait avoir 70 ans. Il a tenu à faire une danse avec moi, pas un slow, non, une valse très rapide ! C’était génial ! J’adore danser la valse, encore plus avec un homme qui sache bien guider sa partenaire. Ce n’était pas Johnny Hallyday, avec un compte bien garni, on s’en fiche du compte bien garni. Mais c’était un homme qui savait rendre heureuse une femme : son épouse, sa fille, ses nièces, ses cousines… Généreux.

Le jour de mon mariage, il n’était pas un oncle âgé. Il était juste un homme formidable.

soyez-amis-part4

Peu d’années plus tard, et quelques jours avant sa mort pressentie, il a quitté le lit d’hôpital, a pris ses affaires et est rentré à pied à la maison pour achever ses jours auprès de sa femme. Dans la maison où ils ont passé toute leur vie. Où sont nés leurs deux enfants. Où ont joué leurs petits-enfants. Je n’étais pas là, mais je suis persuadée qu’il mourait heureux et fier de lui. Accompli.

Il n’était ni homme célèbre, ni homme politique, ni écrivain, mais un millier de personnes ont tenu à venir lui dire au revoir. Avez-vous déjà vu un enterrement avec autant de personnes pour un citoyen « moyen » ? Certes, il était au-dessus de la moyenne. Il sortait largement du lot, de par toutes ses qualités, car je n’ai pas encore dit : intelligence, ouverture d’esprit, compréhension de la vie, implication dans la vie associative…  Si quelqu’un d’aussi apprécié, respecté et aimé vous donne un conseil, vous formule un vœu, vous le prenez forcément au sérieux, non ?

Et si maintenant je vous disais que cet homme n’a pas toujours été fidèle à sa femme pendant ces cinquante années de leur vie commune. Que diriez-vous ?
Que c’était quelqu’un de mauvais ? Un salaud ? Un connard ?

Je ne sais pas s‘il l’a été ou non, et franchement je m’en moque complétement. Car ce n’est pas son hypothétique fidélité ou son éventuelle infidélité qui pourraient influencer mon estime à son égard ou réduire sa grandeur aux yeux de toutes les personnes avec qui il a su partager sa joie de vivre. S’il a su donner tout cela à son entourage, il a forcément su le donner à sa femme. Et si un jour il a eu un écart, un baiser volé à une autre femme, devenu un agréable souvenir, ou une nuit enivrante qui l’a rempli d’énergie vitale pour la suite, son épouse avait tout intérêt à lui pardonner.

Je l’aurais fait à sa place.

soyez-amis-part7

Mieux vaut un amour sans fidélité qu’une fidélité sans amour. (Françoise Giroud)

***

La suite de « Soyez amis… »…

 

N’oubliez pas de liker ma page Facebook. Merci.

2 réflexions sur “Soyez amis…

  1. Ping : Il y a quelque chose dans son regard... quatrième période * Tout pour être heureuse

  2. Ping : Partir ? Rester ? * Tout pour être heureuse