Une femme infidèle

« Il est plus qu’un homme
Et c’est plus que de l’amour
La raison pour laquelle le ciel est bleu
Et que les nuages le couvrent »
Unfaithful », Rihanna)

une-femme-infidele-part1

J’ai toujours eu peu d’estime pour les femmes et les hommes qui n’étaient pas fidèles à leurs conjoints ou, pire, celles et ceux qui menaient une double vie avec deux foyers en parallèle, en tout discrétion… Je n’arrivais pas à comprendre comment peut-on vivre dans le mensonge et l’hypocrisie et combien cela devait être difficile voire épuisant de toujours inventer des histoires plausibles pour cacher une liaison extra-conjugale. Je regardais, je jugeais…

[Histoire de lectrice]

Je suis issue d’une famille traditionnelle où les valeurs telles que l’honnêteté, la véracité et le respect de l’autre occupent une place prépondérante. On m’a toujours dit que si on n’était pas heureux en couple, il valait mieux que nos chemins se séparent au lieu de rester avec quelqu’un « à cause des enfants » ou pour d’autres raisons, comme la sécurité matérielle par exemple. On m’avait appris que ce n’était pas honnête de faire ainsi vis-à-vis de son conjoint ni de soi-même. Ce que j’ai appris plus tard, c’est que dans la vie les choses n’étaient ni blanches ni noires et qu’en un instant nous pouvions voir notre vision du monde radicalement changée et nos valeurs tournées en dérision.

J’ai épousé mon mari il y a huit ans, nous étions très amoureux. Je l’aime toujours aussi fort d’ailleurs. Nous sommes très proches et complémentaires. C’est un homme très bien, c’est « ma meilleure amie », mon confident et mon amant à la fois. Il m’a toujours soutenue dans tous mes projets même les plus fous. De plus, c’est un super papa pour nos deux enfants. Bien sûr nous avons eu des moments difficiles, comme dans chaque couple, mais nous avons réussi à les surmonter. Je suis vraiment chanceuse de l’avoir à mes côtés.

Et pourtant…

une-femme-infidele-part2

Il y a quelque temps, il m’est arrivé quelque chose d’impensable. Impensable par rapport à mon éducation, mes croyances et mes valeurs. Quelque chose que je n’ai pu ni su contrôler. J’ai eu un coup de foudre pour un parfait inconnu, comme dans les films. Tout a commencé le jour où je suis allée chez mon dentiste. Je patientais dans la salle d’attente en feuilletant des magazines de mode, lorsque quelqu’un y est entré. C’était un homme soigneusement habillé, à peu près la quarantaine, aux yeux doux et à la fois sauvages, aux cheveux noirs et bouclés. Nos regards se sont croisés et là, comme un courant électrique qui m’a traversée ! Quelque chose d’indescriptible.

J’étais foudroyée au propre et figuré.

Je n‘avais jamais été confrontée à ce type de sensation auparavant, même pas avec mon mari. Entre ce dernier et moi, notre amour est né progressivement, d’abord nous étions amis et puis nous sommes tombés amoureux l’un de l’autre. Avant mon mari, je suis sortie avec des hommes physiquement pas mal, voire très beaux, mais jamais personne n’avait fait cet effet sur moi. Avec cet inconnu dans cette salle d’attente, il ne s’agissait même pas de l’apparence physique. C’était quelque chose de plus profond, de magnétique, d’irrésistible, d’incontrôlable, d’innommable. Les sentiments que j’ai éprouvés à ce moment-là venaient de mes tripes.

L’amour ? Le désir ?

Nous étions en train de nous dévisager, son regard dans le mien, lorsque l’une des portes de la clinique dentaire s’est ouverte et le dentiste m’a invitée à entrer dans son cabinet. J’étais incapable de parler, j’ai juste balbutié quelques mots, je me sentais bête, comme une gamine qui tombe amoureuse pour la première fois de sa vie. Je n’ai absolument aucun souvenir de comment ma visite s’est passée, ce que le dentiste a fait et dit ni si j’ai repris un autre rendez-vous. Pendant toute l’intervention je n’ai fait que penser à cet homme resté derrière la porte. J’ai prié le ciel (oh ironie !) qu’il soit toujours là à ma sortie. En même temps, je l’appréhendais…

Que ferais-je ? Que dirais-je ?

Il n’était pas là…

une-femme-infidele-part3

En revanche, il fumait une cigarette en bas de l’immeuble. En sortant, je suis littéralement tombée sur lui. Il m’a proposé d’aller boire un café dans le bistro d’en face. J’ai accepté, même si la situation me semblait très étrange. Je savais que ça arrivait de se faire draguer dans la rue de cette manière, mais ce qui la rendait étrange à mes yeux, c’était cette spontanéité, ce manque d’hésitation, cette impossibilité de résister, mon incapacité à dire non, malgré ma situation matrimoniale.

Nous n’avons pas cessé de parler de tout et de rien, comme si nous nous connaissions depuis des lustres. J’avais un sentiment de bien-être en sa présence. Lui, apparemment, ressentait la même chose. L’une de mes amies m‘aurait dit que c’était le destin et qu’il était mon âme sœur. Honnêtement, je ne crois pas du tout à ces choses-là, ni au karma ni aux vies intérieures, ni au concept de l’âme sœur unique. Mais aujourd’hui je suis persuadée que nous pouvons être compatibles et aimer fort ou être amoureux de plusieurs personnes au cours d’une vie, et parfois même simultanément.

Après le café, il m’a laissé son numéro de téléphone. J’ai cogité pendant une semaine. Il occupait constamment mes pensés : matin, midi, soir et surtout la nuit. Cette force puissante que je n’arrivais pas à contrôler. Un café c’était une chose. Le rappeler c’était tout autre chose. Je l’ai fait, je l’ai rappelé et j’avais très hâte de le revoir. Nous sommes vite devenus amants. Je me suis rendue à l’évidence que notre relation n’était pas juste une histoire de sexe, du moins pour moi. Je l’aime vraiment et je n’arrive pas à imaginer qu’un jour cela puisse s’arrêter.

Et mon mari ? Je l’aime aussi.

Pour le moment je fais des efforts monstrueux pour me comporter normalement en sa présence, mais il va falloir que je fasse un choix.

Et il y a aussi les enfants…

une-femme-infidele-part4

Depuis plusieurs mois je vis donc dans le mensonge et dans l’hypocrisie, tout ce que je détestais le plus avant cette rencontre. Je n’arrive pas à faire autrement, malgré le sentiment de culpabilité que j’éprouve. Et j’ai très peur qu’on me juge.

« Je le sens tout autour
Pendant que je me coiffe
En me préparant pour un autre rendez-vous
Un baiser sur ma joue
À contrecœur
Me demande si je rentrerai tard
Je lui dis que non
Je serai avec mes amies »
Unfaithful », Rihanna)

La réalité d’une femme infidèle…